Evénement: le prochain Cercle Humania reçoit Denis Olivennes

téléchargement (2)     cercle humania

Le prochain Cercle Humania aura lieu ce Mercredi 4 juin, sur le thème :

 « Le digital outil de transformation de l’entreprise: révolution ou utopie ? »

Invité d’honneur : Denis OLIVENNES

Président du Directoire de Lagardère Active & Président-directeur général d’Europe 1

Lieu : Pavillon Dauphine

Denis Olivennes, collégien et lycéen intelligent mais fougueux et rebelle, voulait plaquer ses études à 17 ans pour s’engager dans l’armée mais son oncle a décidé de lui changer cette idée suite à un stage à la météo au « Matin de Paris ». Henri IV sera à nouveau son « bahut », prémices pour l’ancien élève de normale supérieure de Saint Cloud qui, étudiant, fera campagne pour François Mitterrand avant de compléter son cursus par une agrégation de lettres modernes, de sciences économiques et sociales, du diplôme de Sciences Po sans oublier l’ENA – promotion Michel de Montaigne – dont la course au classement final l’exècre tout en sortant quinzième !

Sa carrière débute en tant qu’auditeur puis conseiller référendaire à la Cour des comptes qui sera le tremplin pour remplacer, à 32 ans, un de ses amis comme conseiller technique chargé du travail et de l’emploi du ministre de l’économie et des finances, Pierre Bérégovoy puis comme chargé de mission aux affaires sociales quand il est devenu Premier ministre. Après le décès de ce dernier, vacciné contre la politique, le secrétariat général puis la direction générale adjointe chargée de la politique sociale et des ressources humaines d’Air France, entreprise publique en difficulté, lui plait plus que les cabinets de l’Elysée.

Quatre ans plus tard, le refus de la privation de la compagnie nationale l’amène à prendre la présidence de NC Numéricable qui devient une filiale en péril de Canal +. Redressement accompli, la direction générale de la chaine cryptée avec un siège au comité exécutif de Vivendi s’offrent à lui à 39 ans. Ecœuré par l’attitude de Jean-Marie Messier, sa démission lui permet une nouvelle aventure en tant que directeur général distribution chez PPR puis PDG de la FNAC qui verra son redressement avec un de ses meilleurs exercices financiers en 2007, terme de la responsabilité de cet agitateur précoce.

Son passage durant trois ans comme président du directoire et directeur de la publication du Nouvel Observateur lui a permis de « trouver sa famille », de « vivre toutes ses vies », de redresser les comptes et de dynamiser le premier news magazine français avec 500 000 exemplaires vendus chaque semaine même si le travail resta inachevé.

Son parcours atypique est complété, fin 2010, avec la rencontre d’Arnaud Lagardère qui lui propose de « faire ce qu’il sait faire » et devient Président-directeur général d’Europe 1 et responsable du pôle d’information de Lagardère Active, antichambre de la présidence du directoire de ce leader des médias. En somme, « un boulot passionnant ».

Réputé intellectuel de gauche, modernisateur, plus manager qu’entrepreneur, séducteur compulsif et charmeur, l’homme est l’un des plus puissants acteurs de la vie des médias de la place de Paris.

Cet amateur de boxe et de course à pieds, suscitera vos questions, en y associant son leitmotiv qu’il prodigue à ses impétrants : « Agir en homme de pensée et penser en homme d’action».

Auteur : Ghislain Missonier – Président du Cercle Humania

Noter cet article

Leave a Comment