Digital et conditions de travail : un enjeu majeur de la Qualité de vie au Travail !

En marge de la publication de l’Etude « Une fonction digitale RH engagée à accompagner la transformation numérique de son entreprise » menée auprès d’un panel de 76 DRH, nous vous invitions à retrouver chaque semaine sur notre Blog, des extraits et des temps forts de notre étude.

N’hésitez pas à réagir et à partager votre avis sur les thèmes développés et à nous faire part des initiatives à l’œuvre au sein de votre organisation !


Nouvelles générations, nouvelles technologies, nouvelles pratiques en milieu professionnel : l’un des constats de départ de notre étude repose sur l’observation de nouveaux modes de travail. Ce « Working Digital » est le fait des collaborateurs eux-mêmes, toujours plus prompts à introduire en milieu professionnel les usages numériques déjà à l’œuvre dans la sphère privée.

Repenser les modes de travail à l’ère du digital, c’est donc se poser la question de l’équilibre vie privée / vie professionnelle. Comment intégrer aux programmes d’accompagnement de la qualité de vie au travail la notion de Digital ? C’est la question que nous avons posé à notre panel de DRH.

Simplification et flexibilité au quotidien

Pour les DRH de notre étude, les principales attentes des collaborateurs par rapport au digital se concentrent sur deux axes :

  • La simplification de leur activité au quotidien : une gestion administrative moins complexe, des processus RH plus écourtés et allégés, la réduction des bureaucraties. Cette attente annonce les beaux jours des outils de self-service RH.
  • D’autre part, une attente forte pour plus de flexibilité : télétravail, souplesse des horaires et du poste de travail.

Ces attentes nécessitent de pouvoir à la fois repenser les outils, les processus ; mais également les lieux,  l’espace de travail, comme un espace collaboratif.

Cette réflexion doit s’accompagner, pour les DRH interrogés, d’un volet social intégrant la prévention des Risques Psycho-sociaux. Un soin particulier doit être porté à l’ergonomie et à l’aménagement du poste physique de travail.

Article Camille 1

Repenser le cadre légal et les pratiques managériales

Nos DRH en sont conscients : parler de la refonte du poste de travail et du temps de travail : convoque forcément la question de l’encadrement légal dans l’équation !  Comment adapter le droit social et la législation à ces évolutions ?

De même, les usages nomades d’applications professionnelles et l’utilisation des appareils personnels estompent toujours plus les limites : qu’est ce qui relève du temps de travail ou du temps libre ? Les DRH de notre étude plaident pour un « droit à la déconnexion » pour les collaborateurs, et soulignent la responsabilité de l’employeur à encadrer les pratiques et à promouvoir une utilisation citoyenne du digital.

 Article Camille 2

D’autre part, la protection des données personnelles, et notamment l’hébergement, le stockage, l’accès sécurisé aux données est une problématique qui questionne nos DRH. Ils sont sollicités sur ces sujets par les IRP évidemment, mais également par des collaborateurs eux-mêmes, de plus en plus sensibilisés à ces problématiques.

Enfin, faire évoluer les pratiques managériales, assurer la cohésion sociale, limiter les effets de la facture numérique constituent d’autres pistes de réflexion à explorer pour la fonction RH.

Retrouvez un approfondissement de ce thème, et notamment la vision de Catherine Millet-Ursin, avocate associée fondateur au cabinet Fromont Briens sur l’adaptation du droit français du travail aux enjeux du digital, dans notre étude.

L’intégralité de notre étude est consultable ici.

 Auteur : Camille Charmasson, Consultante RH-Management

Retrouvez ici l’épisode 1 sur l’impact digital sur les modes management

Noter cet article

Leave a Comment