Penser l’avenir avec une gouvernance de jeunes : le principe du « Shadow Comex » du groupe AccorHotels

Retour sur le coup de cœur Wavestone pour le prix Innovation RH du cercle Humania* : chez AccorHotels, place à la jeunesse 

Nominée au prix Innovation RH, l’initiative de Shadow Comex du groupe AccorHotels n’est pas passée inaperçue lors de la soirée du 5 octobre 2017. C’est son audace qui nous a séduit : zoom sur le coup de cœur de Wavestone en innovation managériale.

Sébastien Bazin, CEO du groupe AccorHotels, aux côtés d’Arantxa Balson, Chief Talent & Culture Officer, sont partis d’un constat simple, mais fort. Le secteur hôtelier a connu quatre révolutions digitales qui sont venues bousculer le marché avec l’émergence de concurrents de taille : AirBnb, TripAdvisor, Trivago, Booking ou encore HomeAway. Chacune de ces entreprises est née d’idées d’entrepreneurs de moins de 35 ans. Force est de constater que les jeunes sont souvent plus à même de comprendre et d’anticiper ce que l’avenir nous réserve, voire d’imaginer les biens et les services de demain.

Or au sein d’AccorHotels, 90% des décisions stratégiques étaient, jusqu’à présent, prises par des personnes de plus de 50 ans. Comment permettre à ce géant de mieux appréhender l’avenir ? Telle était la problématique de Sébastien Bazin.

C’est pourquoi AccorHotels a fait le pari de la jeunesse : depuis 2016, le Comex a été renforcé par un « Shadow Comex ». Ce Comité exécutif de l’ombre se compose d’une douzaine de collaborateurs de moins de 35 ans, accumulant entre 5 et 12 ans d’expérience au cœur du groupe, avec une parité homme/femme. Il regroupe de jeunes talents ouverts sur le monde et à l’esprit entrepreneurial, qui viennent prêter main forte au Comex pour l’enrichir collectivement pendant un mandat d’un an.

Avec cette démarche simple d’exécution et peu coûteuse, AccorHotels revisite audacieusement le concept de « reverse mentoring ». Le Shadow Comex jouit d’une transparence totale sur tous les sujets qui seront amenés à être débattus lors du Comex et sont consultés à la fois en amont et en aval de chacun des comités. Avec 7 nationalités différentes représentées, ils démontrent la grande diversité culturelle du groupe et infusent la culture de l’innovation à l’international.

Cette initiative a plu à bien des égards, tant en interne qu’en externe, et a propulsé la marque employeur auprès des futures recrues. En interne, l’initiative a déjà été adoptée par des comités de direction régionale, notamment en France et en Allemagne. Elle séduit et inspire d’autres entreprises qui adoptent le principe, telles que la SNCF, Macif, Havas, Adecco ou encore Eiffage construction.

Aujourd’hui qu’en est-il ? Le Shadow Comex a été à l’origine de la nouvelle marque Jo&Joe, excubée en septembre 2016 : à l’intersection des auberges de jeunesse, de l’hôtellerie et de la location privée, c’est un produit pensé par les jeunes, pour les jeunes, un open house qui fait du voyage avant tout une expérience de partage. Ce concept prometteur a été marqué par l’ouverture du premier open house à Hossegor en 2017.

Image 2

Le Shadow Comex marque-t-il la transition vers un nouveau type de gouvernance, une gouvernance intergénérationnelle ? En tout cas une chose est claire, l’avenir, et dorénavant le présent aussi, appartiennent à la jeunesse… une évidence, mais il fallait y penser.

*Le prix Innovation RH du Cercle Humania vise à récompenser une initiative RH déjà mise en œuvre et ayant prouvé son efficacité.

Salomé Bidaux, Consultante People & Change

Noter cet article

Leave a Comment