Entreprise et écologie, quels futurs possibles ? La 2ème conférence « Speaker Series » by Wavestone

La practice People & Change (PPC) de Wavestone organisait le 23 avril dernier la deuxième édition des débats Speakers Series. Après une première édition consacrée au duo « Neurosciences et HR technologies », cette édition traitait d’un autre sujet d’actualité : « Entreprise et écologie ».

L’occasion était ainsi donnée à Jean-Eric FOURNIER (Directeur du Développement Durable chez Covivio), Fella IMALHAYENE (Déléguée générale d’UN Global Compact France) et Benjamin PERI (Fondateur et CEO de Pyxo) de s’interroger quant à la cohabitation passée, actuelle et future entre entreprise et écologie.

Ecologie et entreprise : deux notions longtemps perçues comme antagonistes

Né dans les années 1960, le mouvement écologiste apparait à ses débuts comme un mouvement contestataire. S’opposant à certaines valeurs prônées par le capitalisme (accumulation du capital, libre-échange, dérégulation du marché), il est toutefois minoritaire durant la période faste des « 30 glorieuses ». Les activités économiques, et à travers elles les entreprises, sont alors perçues comme ayant un impact négatif sur l’environnement dès lors qu’elles puisent dans les ressources naturelles (matières premières, énergie, eau, sol, etc.) dont elles ont besoin pour fonctionner et en rejettent les déchets (eaux usées, fumées, poussières, etc.). Ainsi, entreprise et écologie ont longtemps été opposées, la première étant vue comme allant à l’encontre de la seconde.

Des impacts de plus en plus concrets de l’écologie sur le monde de l’entreprise…

Force est de constater, la situation a depuis bien changé ! Les entreprises ont dû faire face à un ralentissement de leur activité et y répondre en accroissant leurs gains de productivité (passage d’une croissance extensive à une croissance intensive à la fin des années 1970). L’urgence écologique est quant à elle devenue une réalité tangible, en témoignent les catastrophes passées et futures directement imputables à l’activité humaine (marées noires, dérèglement climatique, extinctions massives d’espèces …). Il en va sans dire que tous ces bouleversements ont contribué à modifier en profondeur des sociétés entières. Les citoyens, qui sont également des salariés et des consommateurs, font désormais valoir de nouvelles revendications vis-à-vis de leurs employeurs (engagement RSE, impact environnemental et sociétal, transparence) mais aussi des produits qu’ils consomment (exemple donné par Fella IMALHAYENE au sujet de Nespresso qui cherche à proposer des produits plus durables et équitables à ses clients). En outre, ce phénomène a été accéléré par une facilité accrue d’accéder à une multitude d’informations concernant les produits achetés (internet, associations de consommateurs, création d’indicateurs et de labels verts…).  Bien plus qu’une tendance, l’écologie est donc devenue un enjeu majeur pour les entreprises.

… Qui obligent celles-ci à repenser leurs activités

Soulignant le fait que le message « c’est plus cher car c’est écolo » puisse  être difficile à faire passer,  Benjamin PERI est revenu sur la nécessité pour les entreprises d’intégrer l’écologie dans leur business model (comme le fait Pyxo), ou à minima, de limiter leur impact sur l’environnement. Et Jean-Eric FOURNIER d’ajouter que les technologies modernes rendent possible cette nouvelle approche. L’exemple du secteur du bâtiment, dans lequel les nouveaux matériaux plus durables permettent de lutter contre l’obsolescence, illustre parfaitement ce propos. Fella IMALHAYENE allait encore plus loin et expliquait qu’il était du ressort des marques que d’embarquer ses clients et salariés sur le terrain de l’écologie et du développement durable. Reprenant l’exemple de Nespresso qui incite ses clients à recycler les capsules usagées via la mise en place d’un réseau de collecte et de recyclage de celles-ci, elle insistait sur la nécessité d’éduquer les consommateurs, afin d’en faire des « consomm’acteurs ».

En guise de conclusion, nos speakers proposaient unanimement de repenser la dualité entreprise/écologie comme les prémices d’un tandem appelé à répondre à des enjeux communs plus globaux.

 

  Auteur

Paul BADIOU – Consultant

 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

Yannick TAUPIAC – Partner

yannick.taupiac@wavestone.com

Leave a Comment