Great Place to Work (GPTW): au-delà du label, une démarche pour sensibiliser sur le sujet du bien-être au travail 2/2

A l’occasion de la semaine de la QVT, le blog RH by Wavestone en profite pour faire un dossier spécial qualité de vie au travail qui va durer toute la semaine : au menu, une semaine ponctuée de nombreuses publications pour essayer de faire le tour de la question, réfléchir, s’inspirerLa première partie de l’article sur Great Place to Work abordait le fonctionnement dulabel. Cette deuxième partie évoque le moyen d’en faire un levier d’action.

Comment transformer l’enquête en résultats concrets ?

A partir de l’analyse des résultats qui est transmise en mars, Wavestone met en place un plan d’action. En 2018, au niveau cabinet, 3 grands thèmes ont été identifiés afin de donner une orientation aux chantiers à mettre en place. Ces thèmes ont ensuite été déclinés à l’échelle de chaque département, qui ont en parallèle la liberté et l’autonomie de pouvoir conduire des actions plus spécifiques en mode test & learn, davantage adaptées à leurs problématiques locales.

Parmi les initiatives lancées, il y a par exemple le test d’un Moodboard où chaque collaborateur partage chaque vendredi, via une application, son humeur de la semaine à son manager référent, lui donnant ainsi plus d’éléments pour l’accompagner et être au plus proche de ses attentes. Autre exemple, le test du feedback inversé, où c’est le collaborateur qui donne un retour à son manager référent. Un département a également créé un poste d’Happiness Officer pour améliorer la convivialité au sein de ses équipes.

A l’échelle globale, une des actions menées il y a maintenant deux ans et qui a amélioré le bien-être au travail est la reconfiguration des locaux. Par l’aménagement de ses espaces de travail, et en mettant l’accent sur le confort, la créativité et l’agilité, Wavestone a renforcé la proximité entre les équipes et fait évoluer ses façons de travailler et d’échanger. Et le résultat est au rendez-vous : à la question « Nos locaux et nos équipements contribuent à créer un cadre de travail agréable. », 85% des collaborateurs se montrent aujourd’hui satisfaits.
Le prochain plan d’action découlant de la dernière enquête sera prochainement dévoilé et partagé, dans le but de poursuivre le travail entrepris tout en apportant de nouvelles idées.

 

Great Place to Work : une démarche longue, mais qui en vaut la peine

La prise de conscience de l’impact du bien-être au travail sur une performance durable est de plus en plus présente. Plutôt que de se contenter de mettre en place des initiatives ponctuelles ou temporaires, certaines organisations, dont Wavestone fait partie, tentent de mettre en œuvre des démarches plus structurelles, et qui tiennent compte avant tout des attentes et des perceptions des collaborateurs. A ce titre, GPTW est une méthode pour les évaluer, les diagnostiquer et prendre des mesures, mais elle n’est pas la seule. Chaque organisation est unique et aura sa propre déclinaison du bien-être au travail et du déploiement de sa démarche, parce qu’il naît finalement des besoins exprimés par les collaborateurs. C’est par ailleurs une initiative qui se développe sur la durée, et qui demande une attention permanente. Car le bien-être au travail n’est pas un concept figé, il évolue en même temps que la société et les individus.

 

  Auteur

Dorian SAORIN – Consultant

 

 

 

 

 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

Sabrina YOUNSI YUTH – Senior Manager

sabrina.younsiyuth@wavestone.com

 

Leave a Comment