Les réformes formation Macron : quelles transformations pour les entreprises et les salariés ?

Les réformes formation Macron : quelles transformations pour les entreprises et les salariés ?

Résister ou dépasser l’obsolescence des compétences ? Telle est la question au cœur du marché du travail – des compétences « d’actualité », c’est l’employabilité garantie. Alors que dans les années 80, la durée de vie d’une compétence était en moyenne de 35 ans, aujourd’hui celle-ci est de moins de 5 ans[1]. Comme pour entériner ce chiffre, on lit aussi que les métiers de demain n’existent pas encore (85 % des métiers de 2030 n’existent pas encore [2]).  Pour faire…

Lire plus

Du nouveau pour la gestion active de l’emploi : la rupture conventionnelle collective

Du nouveau pour la gestion active de l’emploi : la rupture conventionnelle collective

Du nouveau pour la gestion active de l’emploi : la rupture conventionnelle collective Entrée en vigueur début janvier, la rupture conventionnelle collective est une mesure des ordonnances Macron. Depuis 15 jours, plusieurs entreprises s’y intéressent et s’y essayent. Si les syndicats de Pimkie ont refusé une rupture conventionnelle collective pour 200 salariés, c’est au tour de PSA de proposer un accord concernant 2200 emplois. Le Groupe Figaro et les Inrocks ont également exprimé leur intérêt pour…

Lire plus

Le plafonnement des indemnités prud’homales, faciliter les licenciements ou libérer l’embauche ?

Le plafonnement des indemnités prud’homales, faciliter les licenciements ou libérer l’embauche ?

Hormis les licenciements économiques qui répondent à des critères spécifiques, il existe de nombreux motifs de licenciement d’un salarié : faute disciplinaire, insuffisance professionnelle, problèmes relationnels, etc. L’employeur qui décide de rompre le contrat de travail doit se fonder sur une cause « objective, réelle et sérieuse ». Si le salarié en conteste le motif, l’affaire est portée aux prud’hommes. En France, en moyenne, 20% des licenciements font l’objet d’un contentieux. En première instance, l’employeur est condamné dans 60…

Lire plus