Coup de Cœur Innovation RH 2014 par Kurt Salmon

Business themed collage

Pour la 3ème année consécutive, Kurt Salmon RH-Management s’associe au Prix de l’Innovation RH et RSE décerné par le Cercle Humania et ses partenaires.  Il attribue, en addition au palmarès officiel, ses Coups de cœur Innovation RH et RSE. A ce titre, Kurt Salmon RH – Management a analysé et benchmarké les 21 projets d’Innovation RH et 13 projets RSE, visant ainsi à disposer d’une visibilité globale sur les priorités actuelles et les thèmes qui seront les priorités de demain des sociétés.

Le Coup de cœur Kurt Salmon récompense des projets porteurs d’une vision innovante, facteurs d’engagement au sein des équipes, et par-dessus tout, des projets concrets, transposables à d’autres secteurs ou d’autres industries.

–         Le Coup de Cœur Innovation RH Kurt Salmon est attribué cette année à Klésia pour son projet Klésia’s stories : Pour une conduite presque parfaite. Un projet sur la Qualité de vie au travail enthousiasmant pour la satisfaction collective et la fierté des collaborateurs de Klésia qu’il a généré, différent par la démarche vidéographique et les compétences utilisées et impactant pour le traitement d’un sujet sérieux en toute légèreté et en faisant sourire les collaborateurs.

–         Le Coup de Cœur RSE Kurt Salmon est attribué cette année au groupe Orange pour son projet Challenge Data for Development (D4D). Un projet qui se distingue par son envergure, son fort impact social et environnemental et par sa capacité à mettre en œuvre efficacement des résultats rapides et tangibles.

Des interviews ont ensuite été réalisées auprès de ces 2 entreprises lauréates afin de vous faire découvrir nos 2 coups de cœurs, en espérant que ce seront aussi les vôtres. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires (remarques, idées, questions) après votre visite !

Klésia’s stories : Pour une conduite presque parfaite.

klesia

Comment est né ce projet ?

Ce projet fait partie d’une démarche plus large, qui a débutée en 2011. A cette époque Mornay (ndlr : projet lancé avant la fusion de l’entreprise avec Klésia) avait lancé une grande enquête sur la Qualité de vie au travail auprès de ses collaborateurs. Les résultats de cette enquête ont permis non seulement de mettre en place des plans d’actions locaux mais également de ressortir une liste de 13 problématiques nationales.

Chacune de ces 13 problématiques a fait l’objet d’un groupe de travail, parmi lesquels le projet de rédiger une charte de bonne conduite. Le groupe de travail a ensuite souhaité confronter le contenu de la charte à un large panel de collaborateurs de Klésia (200 personnes) par le biais d’une enquête. Le taux de retour a été important, ayant atteint 60%, parmi lesquels 75% étaient d’accord avec le contenu de la charte.

Afin de partager cette charte sans véhiculer une image moralisatrice, le groupe de travail a préféré traiter les différents sujets par l’humour en réalisant des films sur  les 8 thématiques les plus représentatives. Accompagnés de coachs professionnels du milieu cinématographique, les participants ont rédigé des scénarii, réalisé les films et pour certains endossé le rôle d’acteur !

Les films ont été projetés pour la première fois en Octobre 2013, lors de l’évènement annuel rassemblant l’ensemble des 250 managers du Groupe. S’en est suivi la mise en ligne d’un teasing sur l’Intranet, la publication d’un film par semaine et finalement d’un bêtisier. Enfin, en Janvier 2014, lors de vœux de la Direction Générale, ont été remis les Césars du meilleur film, de la meilleure actrice et du meilleur acteur élus par l’ensemble de collaborateurs de l’entreprise à travers un vote en ligne (65% de taux de retour).

Qu’est-ce qui distingue, selon vous, votre approche du sujet « qualité de vie au travail » d’autres entreprises ?

Notre projet repose sur la participation de l’ensemble des collaborateurs à chaque étape du projet. Aussi bien la mobilisation de chacun au travers des sondages, des groupes de travail et des visionnages, que l’implication de toutes les strates hiérarchiques (un membre du CODIR ayant joué dans l’un des films), ont permis aux Klésia’s stories de connaitre un véritable élan commun. Mais ce n’est pas tout ; les vidéos ont été un véritable outil managérial, et certaines répliques sont tout simplement devenues cultes au sein de l’entreprise.

Comment ce projet a-t-il été accueilli par les collaborateurs et managers lors de sa présentation et mise en œuvre ? (difficultés particulières, implication, soutien de la hiérarchie…)

Le projet a été accueilli très positivement, avec un nombre de clics très important ; le Directeur avait même en tête de faire une Saison 2.

Le secret de cette réussite est l’humour et la qualité des vidéos produites ; les Klesia Stories, font rire et sourire… Les acteurs et tous les contributeurs étaient fiers de leur projet !

Quelles sont les retombées de ce projet ? Avez-vous remarqué un changement d’attitude des collaborateurs ?

Les résultats se sont appréciés au quotidien, par des choses toutes simples à commencer par la salutation le matin.

Les films ont été également un très bon outil pour les managers, qui se sont appuyés dessus pour gérer des situations individuelles problématiques.

Avez-vous une vidéo que nous pourrions publier sur le blog, ou le cas échéant pouvez-vous nous raconter « la » vidéo qui vous a marqué ?

Oui, Je vous propose de mettre en ligne les 3 films autour du thème : saluer ses collègues en arrivant au travail.

Quelle est la suite donnée à ce projet ? Allez-vous le reconduire ou le développer (ouverture de la démarche à d’autres sujets d’entreprise, autres actions liées à la qualité de vie au travail,…) ?

Même si nous y avions sérieusement pensé, nous ne ferons pas de saison 2. Nous avons préféré ouvrir notre démarche à un autre sujet qui nous tient à cœur : la diversité.

C’est donc sur ce sujet que nos collaborateurs vont écrire, produire et jouer 5 nouveaux films.

Auriez-vous des conseils, astuces à donner aux entreprises souhaitant mettre en place une démarche similaire ?

La clef de réussite est indéniablement la coopération et la contribution de l’ensemble des collaborateurs à chaque étape du projet. Créer de l’implication demande un véritable investissement, souvent chronophage, de la part des organisateurs, mais se révèle très efficace. En effet, plus l’adhésion se fait en amont, plus l’accueil de la part des salariés est positif et donc plus le projet est impactant… d’autant plus quand on traite de comportements !

Pour finir, pouvez décrire votre projet en trois mots ?

Enthousiasmant pour la satisfaction collective et la fierté des collaborateurs de Klésia qu’il a généré

Différent par la démarche vidéographique et les compétences utilisées, qui ne sont pas habituelles aux métiers et activités du groupe

Impactant car il a permis de traiter d’un sujet sérieux en toute légèreté et en faisant sourire nos collaborateurs

Nous remercions Delphine Bouzy Gros, Chargée de missions RH et responsable du projet Klesia’s Stories pour son éclairage sur le projet.

Auteur : Basilia Leclercq, Business Analyst, Sarah Piquet, Consultante RH

Pour lire le Coup de Cœur RSE 2014 par Kurt Salmon, cliquez ici

Noter cet article

COMMENTS

  • L’environnement de travail a un poids majeur dans la qualité de vie au travail. Rassurant de voir que des grands groupes tels que Klesia s’investissent dans ce type de questions, qui ne nécessitent pas nécessairement des investissements coûteux mais l’implication de tous les collaborateurs.

Leave a Comment