Coup de Cœur RSE 2014 par Kurt Salmon

4 clés pour une gestion actuelle des talents

Le Coup de Cœur RSE Kurt Salmon – Challenge Data for Development (D4D) mené par le Groupe Orange.

Acteur international majeur du secteur des télécommunications, le groupe Orange équipe particuliers et entreprises, et à ce titre joue un rôle majeur dans l’innovation numérique et digitale. Mobiliser des technologies numériques nouvelles, pour agir dans le sens du développement des territoires et des hommes, tout en valorisant l’ancrage local des initiatives : une politique qui nous a paru ambitieuse et inspirante, et que nous vous proposons de découvrir !

Qu’est-ce que le Projet Challenge Data for Development ?

Avec D4D, Orange met à disposition de la communauté scientifique et universitaire des données statistiques de gestion du réseau mobile totalement anonymisées et leur propose de trouver sur la base de ces données des solutions, des applications à fort impact social. En effet, les réseaux d’Orange sont chaque jour le réceptacle de millions de données de connexion qui permettent de modéliser en partie des déplacements.

L’objectif de D4D est de réunir chercheurs et têtes pensantes locales et internationales autour du potentiel des Big Data pour le développement. Comment exploiter le potentiel socio-comportemental de ces données dormantes au service du développement humain, social et économique ?

D4D est un concours, qui récompense les meilleurs projets de valorisation de ces données au bénéfice du développement d’un pays émergent. Les lauréats vont ensuite être accompagnés financièrement et techniquement par Orange et d’autres partenaires dans la mise en œuvre de leur solution.

Lancé en 2012-2013 sur le périmètre de la Côte d’Ivoire, D4D a immédiatement remporté un succès hors du commun avec près de 260 manifestations d’intérêt reçus d’universités du monde entier, toutes plus créatives et avant-gardistes les unes que les autres, résultant en fin de challenge en plus de 80 projets concrets. Parmi les lauréats, des projets dans le secteur de la santé (l’exploitation des données de téléphonie mobile pour l’endiguement de maladies et d’épidémies), ou des transports (une étude sur la mobilité urbaine et l’optimisation des transports publics), ou encore des projets à visée sociologique (l’analyse du nombre d’appels passés en lien avec les résultats des matchs de foot de la Coupe d’Afrique des Nations).

Fort du succès de la première édition, Challenge Data for Development 2014-2015 se déroule au Sénégal.

Une démarche pragmatique

La démarche du projet se décline en deux volets. Un volet social tout d’abord ; les projets récompensés doivent favoriser l’amélioration de vie des populations locales en privilégiant notamment des secteurs comme la santé, l’agriculture, les transports, l’énergie etc. Ensuite, un volet technique, qui s’attache à la qualité des processus et des systèmes développés et à l’innovation des projets en termes de traitement automatisé des données. D4D, c’est aussi et surtout un projet qui se construit dans le temps et permet de mettre en lumière des innovations en termes de méthodologie, notamment en ce qui concerne la structuration des données numériques : un critère important sera la clarté de la représentation visuelle du jeu de données. D’autre part, la démarche est menée avec un souci constant du respect de la vie privée et au service du bien commun. Les données sont totalement anonymisées, et sont de fait des agrégats qui assurent une confidentialité absolue.

Par son fort ancrage local, à la fois auprès de l’écosystème universitaire, institutionnel, associatif et des structures privées locales, D4D est un projet qui mobilise et agrège les initiatives locales.

Orange et RSE : un volontarisme ambitieux

D4D est un projet qui s’inscrit pleinement dans la politique de responsabilité sociale d’Orange : le groupe souhaite accompagner davantage le déploiement de ses activités dans les pays émergents par des actions en faveur du développement des tissus économiques locaux. Le lien entre usages téléphoniques et développement local a rapidement fait sens pour les équipes d’Orange mobilisées autour de ce projet. Les opérateurs télécoms collectent en effet des données sur les infrastructures, les mouvements et les territoires aujourd’hui rares et non agrégées, très utiles aux politiques publiques locales. C’est donc très naturellement qu’Orange construit un pont entre ces données existantes et collectées ; et le besoin des institutions locales, en proposant aux scientifiques de développer des modèles de valorisation de ces données.

D’autre part, le numérique constitue une révolution majeure de la téléphonie. Le Big data est un outil puissant de pilotage de cette révolution. Il va constituer un levier important de développement des pays émergents et Orange souhaite anticiper, main dans la main avec les forces locales, l’avènement de cette révolution.

Pourquoi cela fonctionne ?

Le succès de D4D, c’est à la fois un engagement interne et la richesse des contributions extérieures. Au sein d’Orange, des équipes internes fortement mobilisées ont fait vivre et grandir le projet, orchestré une communication efficace et soutenue, tout en bénéficiant d’un soutien fort de la direction du groupe. D’autre part, la diversité des projets reçus souligne l’envergure du projet et porte la preuve des multiples usages qui peuvent être fait des données de communication mobile et de la variété des compétences des équipes mobilisées.

A travers ce projet, Orange ouvre la voie à une exploitation sociale et responsable des données issues du Big data, un signal fort adressé à l’ensemble du secteur numérique, et la preuve que cette exploitation est d’autant plus pérenne que lorsque qu’associée aux initiatives locales.

Nous remercions Christine Hermann, Head of communications for CSR and Quality pour le Groupe Orange pour son éclairage sur le projet.

Pour en savoir plus : http://www.d4d.orange.com/fr/Accueil

Auteur : Margaux Sion, Business Analyst, Camille Charmasson, Consultante RH

Pour lire le Coup de Cœur Innovation RH 2014 par Kurt Salmon, cliquez ici

Leave a Comment