Focus sur des points particuliers de la réforme sur la Formation professionnelle

Feuille de route du Responsable Formation et Compétences

Dans un premier temps, le Responsable Formation et Compétences doit anticiper les impacts stratégiques. Cela signifie qu’il a dû préparer la mise en place du CPF et l’entretien professionnel. Le responsable Formation et Compétences aura un rôle d’accompagnement auprès des dirigeants du CODIR et du Comex.

Par ailleurs, le plan de formation devra être adapté plusieurs fois dans l’année après une concertation des DRH. Ce plan de formation devra répondre à une logique Métiers, Compétences et Formation.

Enfin, les IRP et les salariés devront s’approprier cette réforme sur la mise en place du CPF.

Dans un second temps, le Responsable Formation et Compétences devra accompagner les managers, les salariés et les partenaires sociaux. Il responsabilise les managers pour qu’ils effectuent les entretiens professionnels avec leurs salariés et pour qu’ils prescrivent des formations dans un contexte plus exigeant.

Le Responsable Formation et Compétences informe et responsabilise les salariés. En effet, les salariés sont acteurs de leurs formations et de leurs parcours de formation. Ils doivent ainsi s’approprier leurs droits et les dispositifs qui leur sont mis à disposition.

Enfin, les partenaires sociaux deviennent pédagogues de cette nouvelle réforme en développant un dialogue social sur le plan de la formation. Les partenaires sociaux préparent la négociation des accords.

Dans un troisième temps, les moyens financiers, juridiques et humains devront être mobilisés. Le Directeur Financier devra appuyer cette réforme et le Responsable Formation et Compétences devra anticiper avec son éditeur SIRH.

Cette réforme connaît des enjeux juridiques comme l’obligation de former les salariés.

Enfin, le Responsable Formation et Compétence devra communiquer sur cette réforme du CPF auprès des différents acteurs de l’entreprise.

Dans un quatrième temps, les évolutions provoquées par cette réforme devront être pilotées. Tout d’abord, le métier du Responsable Formation évolue en Responsable Formation et Compétences, acteur du développement RH. Désormais, chaque formation est évaluée, un travail de communication important sera fait et l’ensemble des formations donnera lieu à un reporting synthétique.

Auteur : Constance Doat, RH – Management

COMMENTS

  • Jean

    Le point fondamental est que les salariés devront être moteurs dans leur formation. Avant ils avaient des excuses pour être passifs. Aujourd’hui ils n’en ont plus. Tout est fait pour qu’ils se forment.
    1. la loi va dans ce sens
    2 les nouveaux moyens digitaux ou les MOOCs sont de vraies avancées
    3. Il existe même des plateformes recensant les formations professionnelles et permettant de les évaluer. Je pense par exemple à la plateforme evalformation. Mais il y en a d’autres.

Leave a Comment