AIR FRANCE, le nouveau CHOC ….de trop ….

Nous n’allons pas arriver à réformer ce pays, mon  indignation suite à l’évènement d’AIR France :

Ce matin le monde entier prend à nouveau conscience de l’impasse où se trouve la France dès qu’il s’agit de réformer les entreprises.

Ce n’est pas la première fois que des DRH, des patrons sont pris en otage, molestés par leurs salariés, c’est toujours aussi révoltant.

Les commentaires de nos politiques sont édifiants, ils condamnent, mais ce sont les mêmes qui refusent toutes évolutions et simplifications réelles du code du travail, les mêmes qui sont les seuls à ne pas voir la révolution qui touche les évolutions en matière de travail (moins de salariés, plus de travail souple, 40 % des actifs aux USA ne sont pas salariés), les mêmes qui ne voient pas que le temps de travail régit par un code des normes ne veut plus rien dire et n’est plus l’aspiration des Hommes.

Donc Messieurs arrêtez de vous indigner et réformez sans oublier le secteur public bien évidemment  (Croissance du nombre de fonctionnaires en France en 2016 !!!!). Réinventer le financement des retraites et de la protection sociale, sinon, par exemple, le RSI va être emporté, pris dans une manifestation de ses adhérents. Arrêtez de faire des rapports et AGISSEZ …

Pour les syndicats qui ne représentent que les salariés, ce n’est pas une réforme qu’ils doivent réaliser mais une révolution sur leurs financements, sur leurs permanents, pour certains sur leurs positions de « lutte des classes », devenez adultes, pensez aux chômeurs aussi.

Pour le Patronat, travailler l’éthique des patrons et les valeurs d’exemple sur les bonus, stock option etc …

Sur AIR FRANCE, y travaillent globalement des privilégiés, des gens qui possèdent des statuts, des avantages au-dessus de la normale, c’est cette France qui se raccroche sur ses privilèges tel l’Ancien Régime et où tout cela a fini en un bain de sang; hier nous n’étions pas loin du lynchage.

Soyez tous raisonnables Mesdames, Messieurs, nos gouvernants, nos patrons, nos syndicats, nos employés, nos fonctionnaires et acceptez de changer sinon comme souvent en France, la révolution ne sera pas loin et ce serait dommage d’en arriver là.

Auteur : Claude Bodeau, associé RH- Management

Leave a Comment