« C’est quand qu’on va où ? » (ou le énième report de l’âge légal des retraites)

On le savait, mais c’est désormais officiel, les salariés vont devoir travailler plus longtemps. Une phrase que j’ai déjà dû écrire il y a quelques mois. Et que je réécrirai sans doute à nouveau dans quelques années.

Cependant cette nouvelle réforme apporte des ajustements qui ne devraient pas passer inaperçus. Si on y regarde bien, désormais l’âge pivot de départ en retraite est de 64 ans. A cet âge, pas de décote spécifique (pour tous ceux qui ont une carrière complète). Par contre, que ce soit avant ou après 64 ans, un système de bonus malus a été introduit. Une réduction et/ou une majoration temporaire peuvent être mis en place.

Et ne nous leurrons pas. Si on évoque aujourd’hui, dans le cadre du malus, un abattement de 10% sur les 3 premières années de retraite, rien n’empêchera demain d’ajuster le curseur : abattement plus ou fort, durée plus ou moins longue …

Après la retraite par point introduite dans le cadre des travaux pénibles, voici désormais la retraite à la carte.

 

Auteur : Jean-Christophe PROCOT, Senior Manager

Noter cet article

Leave a Comment