Pénibilité au travail : qui contrôlera le caractère répétitif de certains travaux ?

C’est le 31 décembre dernier que nous avons pris connaissance des derniers décrets concernant le compte pénibilité. Un des facteurs de pénibilité, le travail répétitif a vu son seuil d’exposition précisé.

Il y a donc exposition à un « Travail répétitif » si le salarié réalise au moins 15 actions techniques pour un temps de cycle inférieur à 30 secondes (ou 30 actions techniques / minute) pendant au moins 900 heures par année.

Simple. Qui dit règle, dit contrôle. J’ai donc essayé d’imaginer certains emplois qui pourraient être concernés par cette exposition ainsi que les moyens (ironiques) de contrôle.

Poste Action type Contrôle Moyen envisageable
Agent de caisse dans le commerce Passer en caisse de produits présentés sur tapis roulant Mesure par cycle de 30 secondes du nombre de produits passés en caisse. Ticket de caisse présentant  les temps de passage
Coiffeur Couper les cheveux (en 4 forcément !) Mesure du nombre et du temps de coupe. Buzzer situé sur le siège du siège du client. Un buz au début de la coupe et un buz en fin de coupe !
Saisie informatique Taper sur un clavier Mesurer le nombre de frappes. Programme espion mesurant le temps de connexion, le nombre de frappes, la durée (avec un entendu une reconnaissance d’empreintes digitales pour éviter les fraudes !)

Bref, une vraie gageure à la fois pour déterminer les postures, mesurer les fréquences, les durées, …

Et si la personne chargée de définir ces fiches de poste était obligée de se gratter la tête pendant plus de 30 secondes pendant plus de 900 heures ?

Auteur : Jean-Christophe PROCOT Senior Manager, RH-Management

Leave a Comment