Episode 2 : Coaching. Un art spécifique au bien-être et à la performance au travail

Notre conviction

Un coach est un expert en processus relationnel dont le talent est d’accompagner un individu, une équipe ou une organisation dans l’identification, la mobilisation et l’optimisation de ses ressources pour atteindre ses objectifs avec efficacité et écologie.

L’épanouissement d’un salarié accroît sa performance en entreprise, tant dans sa qualité d’être, que managériale et technique. Sa fierté d’appartenance à l’organisation en est renforcée. Et l’intensité relationnelle positive qu’il va générer en interne comme en externe sera un vecteur du rayonnement vertueux de l’image de l’organisation, donc un facilitateur de développement. Dès lors, pour intensifier, déployer et pérenniser les talents du capital humain, c’est-à-dire les compétences de toute nature des ressources humaines de l’entreprise, le coaching est un levier puissant et fiable dans la durée qui contribue à la performance individuelle au service du résultat collectif.

Quels sont donc les ingrédients essentiels d’un coach qui génèrent de la saveur et à la fois de valeur à son action au profit du coaché ?

Une énergie orientée vers le coaché

Le grec traduit valeur par arétè, ce qui signifie aptitude et énergie. Le latin traduit valeur par virtus, qui identifie les sources de vitalité qui confèrent à l’homme une force et une énergie intérieure.

La « saveur » d’un coach façonne son unicité, dans laquelle le coaché puise en partie la force nécessaire pour se mettre en mouvement. Sans valeur, l’être humain est « dévalué ». Le coaché qui découvre ce qu’il vaut lui-même anime sa vie intérieure d’une plus grande profondeur, ce qui est source pour lui de bien-être au service de sa performance.

Une attitude fondamentale positive et encourageante

Pour que le coaching développe l’efficacité recherchée au service de l’objectif à atteindre du coaché, la posture sincère du coach est essentielle. En effet, lorsqu’un coaché ressent la tolérance du coach à son égard, c’est-à-dire que le coach l’accepte tel qu’il est et non pas tel qu’il souhaiterait qu’il soit, le coaché est prêt à travailler en profondeur son changement, libre de se transformer et de se développer. La parole exprimée avec justesse du coach est un élément clé de la construction et du développement solide de sa relation avec son coaché.

Tout coaché qui sent qu’il est estimé, rencontré avec prévenance, est prêt à donner sa confiance et à s’ouvrir à son coach, pour une meilleure efficacité de son accompagnement. Un coaché qui se sent respecté dans sa différence et sa singularité, chemine avec davantage d’assurance et de sérénité sur la route de son changement souhaité, en compagnie de son coach.

Les formes complémentaires d’intelligence du coach

La théorie de l’intelligence émotionnelle a été définie par Daniel Goleman, professeur de psychologie à Harvard. Selon lui, « l’être humain est un subtil mélange d’intelligence cérébrale et d’acuité émotionnelle qui se renforcent mutuellement ». L’intelligence émotionnelle peut être comparée à un « cocktail de conscience et de contrôle de soi, de motivation, d’empathie, d’ouverture d’esprit, de tact et de diplomatie ». Ainsi, le coach qui offre son intelligence émotionnelle au coaché, favorise donc sa créativité, sa productivité, sa flexibilité, son agilité au sein même de son système professionnel.

En complément, l’étymologie du mot intelligence renvoie à deux mots latins qui signifient « lire à l’intérieur ». En ce sens, l’intelligence du coach révèle l’ouverture au vrai du coaché : ouverture au sens, à la signification, par la présence discrète et sincère du coach pour le coaché destinée le rassurer et le motiver.

L’instant magique de la rencontre et de l’ouverture à l’Autre

La magie de la rencontre ou de la demande spontanée du coaché, c’est-à-dire l’échange avec lui et la découverte de son système de représentation, permet de ressentir et à la fois comprendre la signification profonde des mots « instant présent » et « maintenant ». Rien d’autre ne compte plus que le coaché, son contexte et ses enjeux.

La qualité de la présence réelle du coach facilite l’expression des sources d’instabilité ou d’inefficacité du coaché, en générant une protection et à la fois un soutien nécessaires.

Le regard bienveillant du coach

Bienveillance signifie « bien-voyance », c’est-à-dire « voir bien », prêter la bonne intention. Un coaché qui ressent la bonne intention de son coach, qui ressent donc sa présence réelle et sincère, chemine davantage en confiance donc plus en profondeur.

Dans l’instant de la rencontre, porter un regard bienveillant au coaché est clé. Si nous considérons que l’œil est la porte de l’âme, alors le regard réconfortant du coach le conduit à ressentir ce qui anime le coaché, à percevoir ses émotions, à voir où il se trouve en l’instant présent, ce dont il a besoin ou ce qui lui manque, où le coach envisage de le « rejoindre ». Une rencontre authentique habite le coach et le coaché intérieurement, et les transforme. Chacun ignore ce qui adviendra au terme de leur rencontre, et en même temps, le processus génératif est enclenché, au service des enjeux du coaché.

En posant son regard sur le coaché, le coach lui témoigne de l’intérêt en tant que personne humaine. Le coach fait alors du coaché un « individu digne d’estime ». Pour cet aspect important de la communication positive, le premier préalable est que le coach tourne toute son attention vers le coaché et, qu’en cet instant, le coach s’intéresse pleinement à lui en tout ce qui fait sa réalité humaine et professionnelle.

« Etre avec l’autre » : une histoire d’empathie

L’empathie du coach est sa faculté de ressentir les émotions ou comprendre les pensées du coaché, en cheminant à ses côtés, avec ses propres grilles de lecture de son environnement : filtres socioculturels, conditionnements, parcours académique, expériences personnelles et professionnelles, croyances, par exemple. Etre en empathie signifie « être avec » tout en restant soi-même et en laissant l’autre être lui-même.

Etre coach, c’est finalement être le confident du coaché, c’est être en chemin avec lui dans son monde intérieur, en respectant l’intimité de sa conscience. Et comme le souligne avec justesse le proverbe indien : « Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes avec ses mocassins ».

Une communication profonde et vraie : savoir écouter et faire silence

Ecouter est un acte exigeant, qui demande patience et disponibilité. L’écoute semble ne pas être naturelle chez l’Homme : la difficulté est de choisir d’écouter. Dans une démarche de coaching, le coaché vient chercher l’écoute active du coach. Ecouter, c’est se rendre disponible pour le coaché, accueillir sa parole en absence de toute censure. C’est également reformuler ce qu’il exprime, pour qu’il réside au plus près de ce qu’il livre librement et en confiance, afin qu’il prenne conscience de la force de l’avancée de son cheminement, en restant orienté vers l’atteinte de son objectif.

Quant au silence posé en conscience par le coach, il facilite l’accueil du coaché : dans ce sens, le silence du coach fait partie intégrante de son attitude d’écoute. Apprendre à se taire est un acte qui demande humilité et patience, qui stimule finalement le dialogue, puisqu’il donne toute sa place à l’expression des émotions du coaché qui stimulent ses prises de décision.

La quintessence d’un accompagnement

La subtilité relationnelle et émotionnelle du coach favorise la cohésion du coaché, impulse son changement tourné vers l’atteinte de son objectif. E-movere est d’ailleurs la racine latine d’émotion dans le sens d’une mise en mouvement. L’essence même du coach est donc bien l’excellence de la maîtrise du processus relationnel qu’il conduit en pleine responsabilité, nécessaire à l’efficacité de son action et facilitatrice de bien-être et de performance pour le coaché.

Retrouvez l’épisode 1 sur le coaching « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coaching en deux minutes chrono »

L’épisode 3 présentera la proposition de valeur en coaching de Wavestone : la complémentarité de nos expertises en coaching individuel et d’équipe, sous-tendue par notre vivier de coachs experts aux profils variés destiné à répondre sur mesure aux enjeux d’accompagnements humains de nos clients. 

Auteur : Lionel Boynard

Noter cet article

COMMENTS

Leave a Comment