Club CSP du 20 Juin : Le prélèvement à la source : anticiper pour mieux maîtriser (épisode 1/3)

Le 20 juin 2017 dernier s’est tenue une nouvelle session du Club des Centres de Services Partagés RH. A cette occasion, les membres du Club ont pu échanger sur le thème du Prélèvement A la Source (PAS) : comment l’anticiper pour mieux maîtriser sa mise en place.

 

La session a débuté par l’intervention de Jean-Christophe Procot, Senior Manager chez Wavestone, et Hugues Martin, avocat fiscaliste au sein du Cabinet Fiducial Legal by Lamy, qui ont apporté leur éclairage d’experts auprès des membres du Club CSP.

Leur intervention s’est appuyée sur un questionnaire soumis aux membres du Club CSP, mais également à des petites, moyennes et grandes entreprises hors Club CSP ayant assisté aux petits déjeuners animés par Wavestone et Fiducial Legal by Lamy.

L’objectif de ce sondage était d’effectuer un double état des lieux : d’une part sur la compréhension des enjeux du PAS, et d’autre part sur les actions mises en œuvre, ou prévues d’être mises en œuvre dans le cadre du PAS.

En synthèse, il s’avère que beaucoup d’entreprises manquent encore d’informations et, fin mai 2017, peu d’entre elles ont engagé des travaux de mise en place. Pourtant, les débats ont confirmé que le PAS est un sujet complexe et délicat qui nécessite de définir une stratégie RH claire, et de travailler bien en amont sur des chantiers complémentaires (SIRH, formation des équipes paie, …).

Afin de s’appuyer sur des points de vue complémentaires, la session s’est poursuivie avec le témoignage de l’éditeur de paie SOPRA HR. Ce dernier a fait état de l’avancement de ses travaux engagés autour de sa solution : il s’est attachée à bâtir une « solution dédiée fiscalité », qui permette d’automatiser un certain nombre de traitements et de contrôler le process fiscal de bout en bout. En parallèle, l’éditeur de paie souhaite jouer un rôle clé dans la mise en place du PAS, notamment en ayant sa solution auditée par les services de Bercy.

Par la suite, deux membres du Club ont témoigné et partagé leurs approches différenciées du PAS :

– Le premier intervenant, leader mondial de l’habitat, considère que l’entreprise devient, certes, percepteur d’impôt, mais ne doit en aucun cas jouer un rôle de conseil auprès des salariés. L’approche de l’entreprise vise donc une posture

– Le second intervenant,spécialiste mondial en gestion de l’énergie et en automatisation, s’apprête dans la perspective du PAS à revoir l’organisation de son CSP, afin de répartir et d’organiser le travail pour mettre en œuvre le PAS, avec pour premier enjeu de maintenir le niveau de confiance du salarié vis-à-vis de son bulletin de paie, première source de satisfaction ou d’insatisfaction des salariés.

Dans des articles à suivre, nous reviendrons plus en détails sur les résultats de notre questionnaire ainsi que sur les bonnes pratiques à adopter pour mettre en œuvre le PAS.

Pour toute demande d’informations au sujet du CLUB CSP RH, merci de contacter :

Philippe MARTIN

Directeur Practice People & Change, Wavestone

Courriel : philippe.martin@wavestone.com

Auteur : Maylïs GUTTON, Sénior Consultante

Noter cet article

Leave a Comment