PARTIE 2 : COMMENT LES ENTREPRISES PEUVENT ELLES REPERER ET UTILISER LEURS « AXES DU MONDE »

Nous venons de mettre en évidence (dans notre article Partie 1 : les entreprises qui repartiront vite sont celles qui s’appuieront sur leurs « Axes du monde ») que pour mieux vivre des périodes d’incertitudes intenses les sociétés dites traditionnelles se ressourcent auprès de leurs points fixes (Axis Mundi) que sont des lieux, monuments, symboles, rituels perçus comme immuables.

Les mécanismes à l’œuvre mêlent à la fois des leviers psychologiques, sociaux, neuronaux et religieux indissociables et nous avons proposé de dupliquer l’approche aux entreprises et organisations.

Si en échangeant sur le sujet avec des Dirigeants, DRH, étudiants, apparaissent facilement des Axis Mundi potentiels dans leurs organisations, quelques éléments de méthode sont cependant indispensables à leur bon repérage et utilisation efficace.

 

Repérer les Axis Mundi potentiels par une démarche « ethnologique »

La première étape va consister à repérer ce que peuvent être des Axis Mundi de l’entreprise. C’est-à-dire les lieux, activités marquantes, femmes et hommes importants, événements clés, activités, valeurs qui n’ont pas changé et portent l’identité de l’entreprise et sa raison d’être.

Pour ce faire la démarche pourra adopter une approche de type ethnologique comprenant visite de site, participation à des événements, analyses documentaires, analyse des éléments de communication, intranet, entretiens clés, voire enquêtes flash pour quantifier.

 

Quelques Axis Mundi d’entreprises potentiels 

 

Des difficultés peuvent apparaître dans cette phase de repérage et demanderont une certaine expérience. Les Axis Mundi peuvent être inconscients, tellement visibles qu’ils en deviennent invisibles. Ils peuvent aussi ne concerner qu’une petite partie de la population, risquant de renforcer des antagonismes. Certains peuvent aussi être des faux Axis Mundi, telles des valeurs promues par le Management mais qui ne sont ni incarnées, ni vécues.

 

Sélectionner pour ne retenir que les plus forts

L’étape suivante sera de sélectionner les Axis Mundi les plus porteurs en les examinant à l’aune de leur stabilité par le passé et de leur stabilité pressentie dans le futur.

Il sera pertinent de les positionner sur deux axes :

Ancienneté : pour évaluer si ces Axis Mundi existent depuis longtemps ou si à l’opposé ils sont une création récente. Par exemple la participation à un événement important et fédérateur ne se fait que depuis quelques années, alors que la référence à un produit « historique » symbolique est depuis longtemps dans les éléments de communication et les visuels.

Futur : pour identifier quels Axes du Monde vont perdurer et lesquels risquent de disparaître. Le lieu du siège historique, chargé de signification, mais qui va changer bientôt n’est pas pertinent à sélectionner. Au contraire, un slogan taillé pour durer « éternellement » est un point fixe sur lequel s’appuyer.

Un exemple de matrice de sélection :

Cette sélection pourra se faire sur la base d’ateliers complétés éventuellement par un questionnaire flash et permettra d’identifier les axes du monde à la fois présents depuis longtemps et perçus comme stables dans le futur.

 

Utiliser en communiquant

L’utilisation va porter sur deux axes : d’une part rappeler que les Axis Mundi existent, c’est-à-dire que l’organisation a des points fixes porteurs de sens, et d’autre part faciliter leur « fréquentation » sensorielle par les collaborateurs.

Les modalités d’utilisation en entreprise sont multiples et en voici quelques exemples :

  • Il sera possible de rappeler qui sont les fondateurs « piliers » en les faisant intervenir régulièrement s’ils le peuvent, ou en affichant leurs portraits dans des lieux importants tels que l’accueil du siège, chaque point de vente, 
  • Les valeurs fortes et stables pourront être rappelées plus fréquemment en les affichant, en les plaçant systématiquement en bas de mail, en y faisant référence dans les meetings importants (une à la fois ou toutes ensemble) …
  • Des objets de taille réelle ou miniature qui évoque des personnalités, des lieux, des activités, des événements « axes du monde » pourront être distribués aux salariés.
  • Les événements cycliques symboliques et pérennes seront annoncés, préparés ensemble, suivis, captés, mixés, diffusés, … avec des adaptations selon les cibles.
  • Certaines communications pourront avoir lieu depuis des lieux Axis Mundi, qu’ils soient internes ou externes, réellement ou virtuellement.

 

Il y a un large terrain pour faire preuve de créativité et s’adapter en fonction des cibles et des Axis Mundi utilisés.

La communication interne et ses relais auront un grand rôle à jouer et devront s’appuyer à la fois sur les dispositifs existants et innovants pour rappeler ce qui ne change pas… dans un monde où tout est incertain.

—–Cyril RAYERManager
cyril.rayer@wavestone.com

Autres articles en lien qui pourraient vous intéresser

Leave a Comment