Le digital en change management, what’s up ?

Les grands programmes de transformation ne peuvent être menés à bien sans démarche de change management. De nombreux outils sont apparus peu à peu, proposant des solutions innovantes pour accompagner les entreprises dans leurs transformations et engager les collaborateurs. ​Mais comment les intégrer et pour quels objectifs ?

 #1 – Personnaliser la conduite du changement

De plus en plus riches en fonctionnalités et en interactions, ces nouveaux outils à l’exemple des éditeurs français 2Spark et Stormz, permettent de gagner en proximité avec les collaborateurs. Au travers d’une seule et unique plateforme, il est possible d’y retrouver les supports de formation et de communication, permettant à chacun d’avancer à son rythme et dans sa zone de confort. Les plus timides peuvent se renseigner et se former librement, tandis que les plus volontaires peuvent s’intégrer au sein de communautés.

Ils permettent également d’interagir avec tous les niveaux de la hiérarchie sur une même plateforme, afin de lisser les relations et viennent donc ajouter de la proximité et de l’échange. Ces pratiques s’alignent avec les pratiques de leur vie personnelle telles que l’utilisation des réseaux sociaux, et sont donc largement bien accueillies quand elles sont mises en place car elles ne demandent pas nécessairement un apprentissage avant utilisation, et parfois même aucune adaptation.

Enfin, les outils permettent de matérialiser certaines étapes de la conduite du changement, parfois invisibles des collaborateurs, telles que la démarche d’explication à travers des vidéos réalisées sur Powtoon par exemple, la démarche d’écoute à travers des questions ouvertes sur Supermood, ou encore la démarche de co-construction à travers l’animation de réunions à l’aide de Beekast permettant la participation et l’engagement de tous les participants. En effet, mettre les informations liées à la transformation à disposition est nécessaire, pour que les collaborateurs puissent suivre l’avancement de la démarche et avancer à leur rythme.

 

 

Ces outils peuvent être consultés en tous temps et à tout moment, et peuvent même susciter l’engagement et favoriser l’interaction. Les questions peuvent être librement posées voire même être anonymes et permettent donc de compléter la conduite du changement, en obtenant des feedbacks difficiles à avoir sans ces outils. La trajectoire peut être également réajustée ! Certaines plateformes comme 2spark peuvent même permettre, de valider ou non l’acquisition du changement à travers des questionnaires et vérifier les points et les axes d’amélioration en allant chercher les points de douleur ou d’incompréhension. 

#2 – Mesurer l’adoption et la performance

En France, c’est la plateforme 2spark qui rencontre un fort succès. Son objectif est de proposer aux collaborateurs des questionnaires pour mesurer l’ancrage et la validation des connaissances sous un modèle innovant. Par la répétition et la construction d’un parcours qui s’adapte à la vitesse de changement de chaque collaborateur, et ce au travers d’un questionnaire accessible sur tout type de « devices » et réalisé en une minute chaque jour, le changement se fait en douceur, car le changement passe aussi par l’apprentissage continu. Créée en 2011, la start-up rencontre aujourd’hui un véritable succès, en aidant les entreprises à piloter leurs transformations en douceur en associant gamification et sciences cognitives. Le succès du modèle se base sur des reportings intelligents, ou encore des challenges individuels et collectifs permettant d’améliorer l’appropriation et l’engagement des collaborateurs de toute la hiérarchie. 

 

 

Côté RH, des outils s’invitent également permettant de mesurer l’engagement et le bien-être au travail avec la plateforme Supermood par exemple, ou encore Motiva, des solutions numériques pour intégrer la motivation aux processus RH et obtenir de nombreux feedbacks lors d’un projet de transformation.

#3 – Communiquer de façon pertinente

Les réseaux sociaux s’invitent également au sein des entreprises. Ils permettent d’y intégrer la communication interne avec des outils à dimension collaborative. Ces lieux d’échange professionnels internes ont permis de développer les réseaux, de fédérer les équipes et d’identifier clairement les collaborateurs, ou encore de faciliter et d’améliorer la communication interne. Yammer, Zyncro, Workplace, Jamespot, Teams… Près d’une trentaine de réseaux sociaux d’entreprise sont aujourd’hui à disposition.

D’autres plateformes comme Canva ou encore Powtoon nous permettent de créer des visuels impactants au travers d’infographies, de vidéos ou de brochures en quelques minutes, même pour les plus novices et les moins créatifs d’entre nous. Côté animation de réunions, de brainstorming ou de séminaires, Klaxoon et Beekast révolutionnent nos façons de travailler, avec des boîtes à outils collaboratives innovantes et ludiques.

CONCLUSION

La digitalisation de la conduite du changement a réellement démarré et il s’agit donc aujourd’hui de lui donner une véritable dimension, afin d’attirer au lieu d’imposer, de permettre aux collaborateurs de devenir acteurs du changement, ou encore de créer de véritables communautés d’ambassadeurs, tout en maintenant l’adoption dans la durée.

Il est nécessaire de bien choisir les outils à utiliser et définir les objectifs avant de les mettre en place. L’adoption et l’engagement d’une plateforme peuvent parfois prendre du temps, il est important de bien définir en amont les raisons qui nous poussent à choisir tels ou tels outils et surtout pour quel usage.

Cassie LEROUX – Consultante
Pour en savoir plus, vous pouvez contacter :
Sonia METTON – Manager
sonia.metton@wavestone.com

Autres articles en lien qui pourraient vous intéresser

Leave a Comment