Télétravail : facteur d’inclusion ou de discrimination pour les personnes en situation de handicap – ils témoignent

Avec la crise sanitaire, ce sont toutes les entreprises et collaborateurs qui ont dû repenser brutalement leur façon de travailler. 

Qu’en est-il des personnes en situation de handicap et des équipes qui portent le sujet au sein des organisations (Mission Handicap, Département D&I ou encore RSE) ? Comment ont-ils vécu l’injonction au télétravail sans délai ? 

On aurait pu penser que le télétravail serait libérateur, apparaîtrait comme la panacée pour estomper les inégalités (fini les transports, l’open-space bruyant…).

D’après l’étude Agefiph IFOP* réalisée en avril 2021 pas totalement… Seules 28% des personnes en situation de handicap interrogées souhaitent davantage télétravailler, contre 47% des salariés dits valides. Fort de cette statistique on peut s’interroger sur l’expérience vécue des collaborateurs porteurs de handicap en télétravail étendu (difficultés rencontrées, soutien apporté par les organisations…). 

Grâce aux témoignages de Carole Chargée de Mission RSE, membre de la mission Handicap Wavestone, de Paul, Manager au sein de la Practice Cybersecurity & Digital Trust disposant d’une RQTH, de Séverine, co-fondatrice du cabinet de conseil et de stratégie Kouide, nous revenons sur les challenges surmontés mais aussi les perspectives –réjouissantes– pour conjuguer travail à distance et handicap. Alors, handicap & télétravail de longue durée quel constat et quelles prévisions pour demain ? 

 

Le handicap, quézako ?

 

Quelle place pour le handicap chez Wavestone ?

Carole Sens, Chargée de Mission RSE & membre de la mission Handicap

Pour rappel, la législation en France prévoit un quota minimal de 6% de travailleurs handicapés présents en entreprise. Dans le secteur du conseil, la moyenne se situe autour d’1,5%. Ce constat peut s’expliquer en partie car statistiquement, on dénombre moins de diplômés d’études supérieures porteurs de handicap. D’après l’INSEE*, seulement 20 % des personnes en situation de handicap ont un niveau de qualification supérieur au bac. Au sein de Wavestone, les chiffres clés du handicap énoncés plus haut se vérifient puisqu’environ 90% des collaborateurs reconnus travailleurs handicapés sont porteurs de handicap invisible. 

Depuis plus de 3 ans, la Mission Handicap de Wavestone s’évertue à accélérer le recrutement et l’intégration des personnes en situation de handicap. Au travers de nos actions de recrutement, de sensibilisation et d’accompagnement, nous suivons aujourd’hui près d’une cinquantaine de collaborateurs en situation de handicap avec ou sans reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH). Au sein de Wavestone, nous n’avons pas de politique incitative à la RQTH, et nous accompagnons tous les collaborateurs qui en font la demande.

Historiquement, les collaborateurs en situation de handicap pouvaient bénéficier de télétravail selon leurs besoins. En moyenne et en fonction de la situation de handicap, on estimait à 2 à 3 jours de télétravail effectués par semaine par collaborateur. De fait, la généralisation du télétravail imposé par la Covid-19 a été accueillie de manière générale plutôt positivement par les collaborateurs. On remarque même que la perspective de revenir au modèle de présence ante-crise peut être facteur d’anxiété pour certains collaborateurs porteurs de handicap. Par ailleurs, le télétravail permanent a pu être un facilitateur pour l’intégration de certains collaborateurs qui éprouvaient des difficultés à travailler dans les locaux. Pour autant, certains collaborateurs ont vécu difficilement cette situation, souffrant de l’isolement imposé.

Pour permettre aux collaborateurs en situation de handicap de vivre le plus sereinement possible le travail à la maison, la Mission Handicap a maintenu son suivi de proximité en distanciel, au travers d’échanges réguliers avec les collaborateurs … En parallèle, les actions de formation et de sensibilisation ont été digitalisées et adaptées au distanciel … Et le digital ça a du bon ; à titre d’exemple nous avons lancé un jeu de sensibilisation aux thématiques du handicap 100% en ligne, Gamino, qui a permis aux collaborateurs de jouer par équipe ou individuellement pendant 10 minutes, chaque jour durant la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées. Les collaborateurs ne se sont pas fait prier puisque nous avons obtenu un taux de participation record : trois fois supérieur à la moyenne habituelle ! Pour en savoir plus sur Gamino rendez-vous ici.

 

Et toi Paul, dis-nous comment concilier télétravail et handicap au quotidien … 

Paul Chopineau, Manager Cybersecurity & Digital Trust, Career Development Manager & membre du CSE

Je souffre de troubles musculosquelettiques (TMS) depuis 2017 et dois être particulièrement vigilant à ma posture de travail. Chez Wavestone j’ai la chance de disposer d’un siège ergonomique, d’un repose-pied ainsi que d’un clavier. Wavestone qui a à cœur d’accompagner ses collaborateurs, a été très volontaire au sujet de mon handicap.  A titre d’exemple avant même que je ne finalise mon dossier RQTH, Wavestone a proposé de réaliser les investissements nécessaires à ma qualité de travail.

Passionné de jeux vidéo je disposais déjà chez moi d’un « setup » optimal pour pratiquer mon passe-temps. Pour autant, l’inscription des mesures de télétravail dans la durée m’a demandé de prendre mes dispositions et de réaliser des aménagements complémentaires. Bien que les équipes aient été particulièrement mobilisées au cours de la crise sanitaire (augmentation sensible du nombre de TMS, situations d’isolement et de détresse…) la Mission Handicap a là aussi su répondre présente lorsque j’ai émis le besoin d’acquérir un équipement complémentaire pour mon domicile. J’ai rapidement été mis en relation avec la médecine du travail et l’ergonome.

Pour ma part j’ai très vite pris conscience – dès avril 2020 – de l’importance de se constituer un environnement de travail adéquat. En revanche, en tant que Career Development Manager et membre du CSE, nous avons cherché, via la mission handicap, à identifier les situations d’aménagement de poste dégradées. Travailler sur un coin de table ou en équilibre sur un tabouret peut vite devenir inconfortable et être un facteur aggravant de TMS.

Je tire un bilan positif de cette année en 100% télétravail vis-à-vis de mon handicap. J’ai la sensation d’avoir progressé dans la connaissance de mon handicap et de son traitement. Singulière observation, j’éprouve moins le besoin de me rendre à mes séances de kiné depuis que j’exerce à mon domicile. En tant que personne en situation de handicap pour moi le télétravail est une formidable mais exigeante opportunité ; mon rôle en tant que Manager est d’éviter qu’il ne devienne un chausse-trappe pour mes collaborateurs.

 

Séverine revient sur son quotidien d’entrepreneuse handicap et nous livre quelques sources d’inspiration pour faire de nos entreprises -et par extension, de notre société- des organisations plus inclusives

Séverine Hassler, Co-fondatrice de Kouide

Après 13 ans chez Wavestone successivement au poste de RH puis de Responsable RSE c’est en septembre 2020 que j’ai lancé mon cabinet de conseil aux côtés de Damien Caillaud, expert handicap en entreprise depuis plus de 10 ans. Kouide, qui signifie « avec bienveillance » en japonais est le nom que nous avons choisi pour accompagner nos clients dans la mise en œuvre de leur politique handicap avec des formations sur-mesure, le coaching de référents handicap, l’accompagnement individuel de collaborateurs, la sensibilisation… Pourquoi ce virage ? J’aimais énormément mon poste de Responsable RSE que je trouvais très riche et porteur de sens. Toutefois, avec le temps, le sujet du handicap a plus le dessus. En adressant la thématique du handicap au quotidien, je me sens utile et j’ai la sensation d’œuvrer à un monde meilleur pour les personnes en situation de handicap et plus largement pour la Société.

Au sein de nos activités, nous proposons Gamino, la première plateforme digitale de sensibilisation au handicap par la « ressemblance ». Elle a été créée avec Ezymob, une start-up, fondée par 3 étudiants de Polytech Paris-Saclay, qui a développé une application d’assistance personnelle pour que les déficients visuels se repèrent dans les transports en commun. En 2020, la 1ere source de discrimination à l’embauche est le handicap. Le taux de chômage des personnes handicapées est de 18%, soit le double de la population française. Afin de rendre notre monde plus inclusif, nous sommes convaincus que tous les collaborateurs doivent être sensibilisés au sujet du handicap. Mais il est souvent difficile de les sensibiliser car peu se déplacent pour assister à un événement, un atelier ou une conférence. Parfois, leur agenda ne leur permet pas de se libérer, d’être sur site le jour de l’évènement et surtout, quelle est leur « appétence » pour ces sujets ?​ Des questions auxquelles nous avons voulu répondre positivement pour un engagement plus fort des collaborateurs au sujet du handicap. Ainsi est née la plateforme Gamino 100% digitale qui permet de sensibiliser les collaborateurs au handicap de façon ludique et rapide.

Le 29 mars dernier, la plateforme a été récompensée par l’Agefiph en recevant le prix activateur de progrès. Les entreprises sont en recherche de solution digitale pour sensibiliser le plus grand nombre aux problématiques du handicap. Notre plateforme peut y répondre :

  • 100% digitale, donc accessible où et quand on le veut (le fameux acronyme ATAWAD)
  • un format court, 10 min quotidienne sur 5 jours
  • alliant jeux en équipe et individuels
  • des activités ludiques pour initier par la “ressemblance” – même pour les collaborateurs les plus réticents

Autre défi que nous avons envie de relever, intégrer Gamino dès le processus d’intégration des nouveaux arrivants assurant la formation de tous les collaborateurs au handicap. C’est aussi de cette façon que l’on espère encourager les collaborateurs à lever le voile sur leur situation handicapante afin que l’entreprise mette les actions en place pour un plein épanouissement du collaborateur à son poste de travail.

Aujourd’hui, la plateforme s’adresse principalement aux entreprises ; prochaine étape pour notre cabinet, sensibiliser les plus jeunes au sujet du handicap. On dit que les enfants d’aujourd’hui seront les citoyens de demain. Nous sommes convaincus avec Damien que plus tôt nous sensibiliserons les enfants, plus inclusive sera notre Société demain. Pour mettre en œuvre notre ambition, nous avons la chance d’être incubé par Willa, accélérateur qui accompagne exclusivement des startups fondées par des femmes.

* https://www.agefiph.fr/espace-presse/tous-les-documents-presse/consultation-agefiph-ifop-les-personnes-handicapees-veulent 

——Pauline LE TIRILLYConsultante
Pour en savoir plus, vous pouvez contacter :
Michael PLESKOFManager
michael.pleskof@wavestone.com

Autres articles en lien qui pourraient vous intéresser

Leave a Comment